[download ePUB] SurfaceAuthor Olivier Norek – Moncler2018.co

Ici, Personne Ne Veut Plus De Cette Capitaine De Police L Bas, Personne Ne Veut De Son Enqu Te Avec Surface, Olivier Norek Nous Entra Ne Dans Une Enqu Te Aussi D Routante Que Dangereuse Un Retour Aux Sources Du Polar, Brutal, Terriblement Humain, Et Un Suspense Couper Le Souffle


8 thoughts on “Surface

  1. says:

    Lors d une intervention de police, No mie prend une balle de fusil en pleine t te qui lui d truit tout le c t droit du visage Marqu e jamais, par sa cicatrice, et par le regard des autres, elle est progressivement l ch e par l homme qui partage sa vie, mais aussi par sa hi rarchie qui d cide de l loigner de son service en l envoyant au fin fond de l Aveyron Loin de Paris et de ses tumultes, affili e une mission de placard, elle doit r apprendre vivre et tenter de s approprier une nouvelle quipe Contre toute attente, son arriv e va faire ressurgir le pass de cette petite ville qui rel che un corps g de plus de 20 ans.Que se cache sous la surface d un tre humain Lorsque l on enl ve le physique, la beaut d un sourire, le charme d un regard, que reste t il Lorsque la confiance en soi dispara t, que le visage amoch brise galement sa personnalit , comment se relever Olivier Norek dresse ici un magnifique portrait de femme avec une dext rit surprenante Dans une sc ne d entr e hyper r aliste, il place le lecteur dans la ligne de tir du fusil qui pulv rise le visage d un tre humain Je me suis surprise toucher mon propre visage, d taillant les lignes frapp es du bout des doigts pour sentir l tendue des d g ts La blessure est colossale, impossible ignorer, encore moins oublier L aspect psychologique d une telle d flagration n est pas n glig c est la fa on d un psy que l auteur explore les cons quences psychiques d un tel trauma Le regard de l autre accentue l envergure de ce terrible constat sans visage, on n est plus rien Appara t alors cet incommensurable d samour de soi, le vide, l absence d motions positives pour laisser place un puits de col re sans fond.Et pourtant, il faut bien vivre Pour ce faire, l humour cynique est une formidable arme dont Olivier Norek se sert habilement pour donner de la lumi re son personnage phare Pour pallier aux remarques blessantes, rien de tel que l attaque et No mie va s en servir foison pour compenser son tat de d tresse int rieure Cette forme de dissociation de la personnalit , la No mie qui n existe plus et la No avec sa gueule cass e apporte un c t solaire cette femme qui sombre psychologiquement Elle m a fait sourire malgr sa situation d sesp r e et franchement rire gr ce aux diatribes verbales qu elle envoie pour se pr munir de toute attaque Il faut bien se prot ger un minimum Son humour, d licieusement sarcastique, sans g ne, mettant volontairement les autres mal l aise a d clench une vraie tendresse et une r elle empathie pour cette femme plus forte qu il n y para t.Olivier Norek en profite pour voquer les r actions de l entourage, et il n y va pas avec le dos de la cuill re pour expliciter la m chancet humaine et l intol rance de ses confr res Devenue g nante, parce que renvoyant l chec d une op ration dont ses coll gues n ont pas su la pr munir, il cloue au pilori une hi rarchie qui ne s assume pas Et pourtant, on sent son attachement pour le monde de la police chaque page, m me s il reste lucide sur un mode de fonctionnement parfois archa que La l chet professionnelle fait cho la trahison personnelle, quand abandonn e de tous c t s, No mie doit se reconstruire.Ne nous trompons pas, ce roman est bien un polar, pas un livre de psychologie Quoi de mieux pour gu rir que de se plonger dans une enqu te dont les ficelles se trouvent dans un pass dont elle ignore tout Le travail peut tre un exutoire, une renaissance, un moyen de s oublier Une chance galement de clouer le bec tous ceux qui l ont cart e de son groupe C est dans un village englouti sous les eaux, justement sous la surface, que l enqu te de No mie va r sonner avec son histoire personnelle Il lui faudra ass cher un lac pour d couvrir la v rit et ass cher son c ur pour rena tre, r parer des d g ts invisibles Il est vrai que l enqu te en elle m me m a moins passionn e que l volution de No mie Mais l un ne va pas sans l autre C est elle qui porte le livre, avec ses forces et ses faiblesses et qui lui donne une profondeur singuli re D autres personnages m ritent tout l int r t du lecteur, comme celui de Marguerite Saulnier qui voque lui tout seul le traitement particulier que chacun peut faire de la m moire, ou Romain Valant qui voit au del des apparences.L motion est pour moi indispensable la lecture d un roman Tout comme le style Ici, les dialogues sont cisel s, les mots pr cis, le phras ad quat On y retrouve quelques clins d il pour ses coll gues crivains, une amiti certaine et une fid lit ind niable.J ai rencontr Olivier Norek aux Quais du polar C tait la premi re fois C est un homme qui d gage une certaine aura et surtout, norm ment de tendresse Son sourire est presque une caresse et, dans ses yeux, on peut lire une grande motivit Son livre lui ressemble, fort et fragile la fois, compatissant et prouvant Je ne suis pas m contente qu il ait d laiss le capitaine Coste pour cr er un personnage qui r v le sa partie plus f minine et qu il laisse ainsi entrevoir une certaine fragilit Pour un flic, cela ne doit pas tre chose ais e, mais ce qui fait la beaut d un tre humain.


  2. says:

    si vous connaissez cet auteur et que n avez pas encore lu surface , il n y a pas h siter, il est tr s bien se lit d une traite si vous avez du temps devant vous, par contre si vous ne connaissez pas, foncez et vous n aurez pas de regret j ai lu tous les livres d Olivier Norek et il n y en a pas un que j aime moins que les autres.alorsbonne lecture


  3. says:

    Une introduction en fanfare, une h ro ne forte et attachante, une enqu te polici re sans lapin sorti du chapeau et une derni re douceur sur la fin pour relever le toutVivement de prochaines aventures de Noemie


  4. says:

    Belle enqu te , sujet original, bien men , surtout dans le seconde partie du livre, dans laquelle l on retrouve l criture et la signature de l auteur.L action se d roule en province, en des lieux chers O Norek L atmosph re y est plus calme, le rythme plus pos et plus lent Mais l ensemble parfois trop consensuel voire plat gagnerait tre plus percutant.Ma pr f rence va sans commune mesure , la captivante trilogie Code 93, Territoires, Surtensions , d une densit d criture et r flexion plus affirm es , d une intensit et paroxysme plus absolus J aspire lire un nouvel ouvrage de l auteur qui transporte, meuve, suscite l admiration


  5. says:

    Inconditionnelle de Norek c est tout naturellement que j ai achet celui ci le jour de la sortie Lu d une traite je me suis r gal e J ai d j h te de lire le prochain Un grand merci


  6. says:

    Un livre que je n ai pas pu l cher avant la fin Mon pr f r de cet auteur avec Entre deux mondes.Olivier Norek est un grand auteur de polar On apprend toujours quelque chose, ses intrigues ont un ton d,authenticit , ses personnages finement analys s, sens de la psychologie, un style agr able, bien rythm Bref beaucoup de talent Livre ne pas rater.


  7. says:

    Arriv avec une Journ e de retard mais enfin je vais m y plonger.Olivier est encore au top


  8. says:

    Dans ce nouveau roman, Olivier Norek se renouvelle avec bonheur Finie la banlieue,place au monde rural Dans un tel environnement, cette nouvelle enqu te nous am ne d couvrir une nouvelle approche psychologique tant du drame que des acteurs Belle r ussite