Read Best Pour en Finir avec l'Alcoolisme. Réalités scientifiques contre idées reçuesAuthor PHILIPPE BATEL – Moncler2018.co

L Alcool Est Un Produit Subtil, Raffin , Omnipotent Mais Surtout Ubiquitaire Une Fois Absorb , Il Diffuse Dans Tout L Organisme En Agissant Sur Tous Les Syst Mes C R Braux La Fois N Est Il Pas Tymologiquement Ce Fard, Promesse D Clat Du Regard Des Femmes Comme Des Hommes, Signe Et Pr Mices De La F Te, Masque Qui Transforme Celui Qui Le Porte Et Leurre Celui Qui Le Voit L Thanol N Est Il Pas Cette Petite Mol Cule Simple Deux Atomes De Carbone Pour Un D Oxyg Ne Et Six D Hydrog Ne Et Facilement Diffusable Dans L Organisme Gr Ce Son Petit Poids Et C Est Un Comble Son Attirance Pour L Eau Qui Lui Permet De P N Trer Au Coeur De Toutes Les Cellules De Toutes Les Cellules, Y Compris Les Neurones Celles Qui Permettent De Se Mouvoir, De Danser, De Parler, De Penser, De Go Ter, De Vivre Des Motions, De S En Souvenir, De Les Oublier, D Accomplir Des Actes R Fl Chis Et Programm S Ou Des Gestes Plus R Flexes L Alcool Est Un Produit Psychotrope Il Agit Sur Le Cerveau En Mobilisant L Ensemble Des Syst Mes Qui En Contr Lent L Activit Ceux Qui L Excitent D S De Faibles Doses Et Ceux Qui Le Calment Ou L Endorment De Plus Fortes Doses L Alcool N A Pas De R Cepteurs C R Braux Sp Cifiques Mais Emprunte, Par Diff Rentes Voies, Ceux De La S Rotonine, Dopamine, Noradr Naline, Du Glutamate, Des Opio Des, Cannabi No Des, Du NMDA, De L Ac Tylcholine, Du GABA Chaque Ivresse, L Ensemble De Ces Mol Cules, Qui Permettent Toutes Les Zones C R Brales De Communiquer Entre Elles, Se Mettent En Mouvement Pour Tenter D Quilibrer Le D Sordre Provoqu Par L Arriv E De L Alcool Chaque Verre Consomm Mobilise Moindre Effet Cet Quilibre De L Avis Des Neurobiologistes, Aucun Autre Produit N Est Capable De Mobiliser Tous Ces Syst Mes C R Braux La Fois Et D En Perturber Durablement L QuilibreAlors Que L Alcoolisme Affecte Millions D Individus En France Et En Tue Chaque Ann E, Cette Maladie Semble Toujours Subir Les M Mes Pr Jug S Pourtant, Au Cours Des Cinquante Derni Res Ann Es, La Recherche En Alcoologie A Consid Rablement Progress Et A Permis De Fournir Des Connaissances Scientifiques Aujourd Hui Solidement Tay Es En S Appuyant Sur La Synth Se De Ces Donn Es, Publi Es Dans Des Expertises Collectives De L Inserm, Et Sur Son Exp Rience De Praticien, Le Docteur Philippe Batel Expose Ici De Fa On Accessible Les Principaux Progr S Que La Recherche En Alcoologie A Accomplis, Par L Exploration Des Circuits Neuronaux, La Biologie, La G N Tique, La Psychologie, Le Comportementalisme Et L Tude Du Fonctionnement Des Soci T S Destin Aux Personnes Qui Sentent Que Leur Relation L Alcool N Est Pas Toujours Saine , Celles D J D Pendantes, Leur Entourage, Mais Aussi Aux Professionnels Du Secteur M Dical Et M Dico Social, Cet Ouvrage Permet D Appr Hender Les Diff Rents Niveaux De Risque Face Une Alcoolisation Excessive, De Comprendre Les M Canismes De Vuln Rabilit , De D Pendance Et De Co D Pendance Et De Conna Tre Les Diff Rents Traitements Existant Il Donne Ainsi Acc S Aux V Rit S Scientifiques Face Aux Nombreuses Id Es Re Ues, Pour En Finir Avec L Alcoolisme


3 thoughts on “Pour en Finir avec l'Alcoolisme. Réalités scientifiques contre idées reçues

  1. says:

    Ce livre fait le point sur le probl me de l alcool dans la soci t et donne quelques pistes de th rapie mais le titre en finir avec l alcoolisme ,non la fin on n a toujours pas les clefs pour en finir


  2. says:

    un tr s bon livre.Une premi re partie sur les diff rentes maladies qu on peut contracter suite la consommation d alcool, assez flippant, dur d aller au bout, puis le m canisme qui conduit ne pas se soigner a donne un aper u de l enfer que vivent les alcolod pendants Livre lire


  3. says:

    Ce livre donne une approche de sant publique remarquable sur la question taboue de la maladie de l alcoolod pendance Cette v ritable synth se de travaux scientifiques permet au grand public de mieux comprendre ses diff rents m canismes et le travail qu il nous reste faire en France pour que ce v ritable fl au social soit combattu avec toute l nergie n c ssaire.Serge